1 oct. 2015

Respire




Titre: Respire
Auteur: Anne-Sophie Brasme
Date de parution: 16 Octobre 2002
Editions: Fayard
189 pages


Résumé:

Charlène est une enfant comme les autres, qui vit sans trop se poser de questions, prend ce qu’on lui donne et ne demande rien. Elle habite un immense appartement à Paris avec ses parents, pas très aimants ni très amoureux. Charlène souffre : elle est asthmatique, se sent incomprise, mal aimée. Avec l’entrée au collège commencent de longs mois difficiles, de solitude et d’attente. Jusqu’à l’arrivée de Sarah, brillante, magnétique. Une amitié naît, qui pour Charlène est un don inespéré de la vie, un émerveillement. Avant les petites déceptions, les souffrances, la passion puis le désespoir. Un roman d’une vérité hallucinante écrit par une jeune fille de 17 ans

Avis Personnel:

En voilà un sacré livre!
Je l'ai commencé un peu déçue parce que le roman s'ouvre sur la "fin", je m'explique:
Dès le début, Charlène nous dit qu'elle est en prison et pourquoi elle y est.
Mais on découvre petit à petit le pourquoi du comment et c'est vraiment beaucoup de frustration, d'un côté on a envie de pardonner son geste parce que l'on compatit vraiment avec Charlène, on a envie de l'excuser mais d'un autre côté, la part d'humanité qu'il y a en nous reste frustrée.
Ce roman s'appelle "Respire" mais ce n'est pas souvent qu'on y arrive.
L'écriture est agréable je trouve, il y a certains moments qui sont très beaux, surtout au début.
Le seul bémol pour moi reste la fin, je suis une grande insatisfaite des fins, ça ne me plaît que très rarement et ce livre n'a pas tellement failli à la règle. La fin n'est pas mauvaise, elle est juste "banale",sans plus.
Je suis tout de même subjuguée par la maturité de l'auteur qui a écrit ce livre alors qu'elle n'avait que 17 ans. C'est vraiment un roman sur l'obsession, une obsession vraiment intense et malsaine, presque perverse et qui fait mal,qui choque, qui perturbe. Il ne me semble pas qu'il existe beaucoup de livres traitant de ce thème.
C'est spécial, ça fait un peu peur (l'obsession de la personnalité est très forte,trop forte), c'est vraiment un sentiment spécial.
Je le conseil à tous ceux qui veulent lire un livre sans avoir beaucoup de temps, ceux qui aiment les livres un peu psychologiques et ceux ...enfin presque tout le monde... Mais peut être pas en dessous de 13 ans parce que c'est vraiment un roman frustrant(je sais, ce mot apparaît plusieurs fois).

Citations:
"...Je ne saurai définir l'obsession. Je crois qu'on la porte toujours en soi. Souvent, il suffit de presque rien pour la déclencher. Elle s'immisce en vous, silencieuse, attaque lentement, tortueuse, chaque partie de votre être; mais elle est rusée et terriblement manipulatrice, car elle se fait passer pour votre amie, mais ne manque pas de vous trahir. La souffrance dans tout cela n'est qu'un effet. Lorsqu'on devient fou, on ne se rend pas compte car on n'a pas mal. Le plus douloureux c'est la chute. Le moment où on réalise. Moi non plus je ne voulais rien voir venir. Et puis, forcément, j'ai fini par atterrir...."
"Trop aimer, aimer jusqu'à la haine, c'est sacrifier son honneur, aliéner sa propre liberté, c'est se faire mal, forcément."
" On n'échappe pas à sa propre folie en s'efforçant d'agir comme les gens normaux. La folie est la plus forte: tôt ou tard elle finit par refaire surface. J'ai cédé. J'ai compris que le seul moyen de la faire taire, c'était de la regarder en face et d'exécuter chacun de ses ordres. Peut importaient les conséquences, je serais enfin délivrée de ces liens.

Film:
Le livre a été adapté en film par Mélanie Laurent le 12 novembre 2014 en salles, d'une durée de  1h32. Il y a de très bonnes critiques d'après ce que j'ai pu lire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire