19 janv. 2016

Vendredi ou la vie sauvage


  • Titre: Vendredi ou la vie sauvage
  • Version première:  Vendredi ou les Limbes du Pacifique
  • Auteur: Michel Tournier
  • Date de parution: 2 novembre 2012 (première édition en 1971)
  • Editeur : Folio Junior 
  • Collection : Folio Junior textes classiques
  • 192 pages

En ce jour de Janvier, Michel Tournier est décédé et c'est une grande perte pour la littérature française, son livre Vendredi ou la vie sauvage  est étudié dans beaucoup de collèges de France et d'Outre-mer. Alors aujourd'hui, on essaie de rendre hommage comme on leu peut, c'est pour ça que j'ai décidé de vous faire une chronique sur ce livre qui m'a vraiment marqué.

Résumé (via Amazon): 
Le 29 septembre 1759, le navire " La Virginie" fait naufrage. Seul rescapé, Robinson échoue sur une île déserte où il tente de survivre à une nature hostile en déployant des trésors d'ingéniosité. Mais son existence solitaire bascule le jour où un autre être humain fait son apparition sur l'île : Vendredi, le sauvage... Une aventure inoubliable, une ode à la liberté et à la nature.

Avis personnel:
Ce livre est un peu dans la lignée de Walden ou la vie dans les bois  parce que c'est un mec qui se retrouve en pleine nature et qui n'a que ses mains pour survivre. Dans Walden de Thoreau (dont nous avons parlé dans le top15: http://laplumedanslesnuages.blogspot.fr/2016/01/top-15-annee-2015.html) Walden choisi lui même de se retirer dans la nature alors que dans Vendredi ou la vie sauvage c'est un accident. Ce qui est intéressant c'est toute l'épopée qui l'attends. C'est tout ce que cet homme découvre sur la nature et sur lui même qu'il ignorait. Et on prends du recul vis à vis de ce qui nous entoure. Et quelque part on apprends aussi à apprécier cette solitude et cet isolement tellement redouté de nos jours. Avouez on a peur d'être seul, on a peur de la solitude et savoir l'apprécier est une qualité rare.
Mai c'est pas si simple d'être déconnecté de tout et de devoir vivre avec pour un temps indéterminé. Devoir trouver de la nourriture, se faire un abri, faire face aux animaux et aux pirates, sans se laisser gagner par la folie.
Après ce retour de son île perdue à sa terre originale, Robinson n'a pas supporté tous les changements que le monde à connu, des changements industriels et autres; Il n'a pas supporté d'être à nouveau entouré de tant de monde, de bruit...
Il est donc retourné sur son île.
En soit c'est un livre qui fait du bien quand même.

Citations: 
"Nous parlons trop. Il est pas toujours bon de parler. Dans ma tribu, chez les Araucans, plus on est sage, moins on parle. Plus on parle, moins on est respecté. Les animaux les plus bavards sont les singes, et parmi les hommes, ce sont les petits enfants et les vieilles femmes qui parlent le plus."
"Ecoute-moi. Est-ce que la lune est le galet du ciel, ou est-ce ce petit galet qui est la lune du sable ?"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire