15 mars 2016

Le théâtre et son double



Titre: Le théâtre et son double
Auteur: Antonin Artaud
Date de parution: 14/05/1985
Editeur: Folio
251 pages


Synopsis officiel:
Celui qui ne verrait dans Le théâtre et son double qu'un traité inspiré montrant comment rénover le théâtre - bien qu'il y ait sans nul doute contribué -, celui-là se méprendrait étrangement. C'est qu'Antonin Artaud, quand il nous parle du théâtre, nous parle surtout de la vie, nous amène à réviser nos conceptions figées de l'existence, à retrouver une culture sans limitation. Le théâtre et son double est une oeuvre magique comme le théâtre dont elle rêve, vibrante comme le corps du véritable acteur, haletante comme la vie même dans un jaillissement toujours recommencé de poésie.

Avis personnel:
Voilà donc la chronique d'un monument de l'essai théâtrale. C'est en fait plusieurs essais tous regroupés en un livre. Cela va être compliqué d'en faire la chronique car c'est assez compliqué de parler de quelque chose de si grand.
Pour les amateurs de théâtre je pense que c'est pas la qu'il faut commencer, ici , si je ne me trompe, Antonin Artaud y fait l'éloge du théâtre balinais, un théâtre dans lequel il trouve des caractéristiques remarquables.
Il nous ramène à la pureté du théâtre et sa signification autre que verbale. 
Ce que j'essaie de vous dire c'est qu'a travers ce que nous dit Artaud on comprends combien le théâtre est important dans sa simplicité et dans sa volonté d'essentiel. 
On peut dire tellement de chose sans forcément ouvrir la bouche et c'est cela qui m'a le plus marqué c'est que dans le théâtre occidental on s'attache tellement aux attention de nos mots qu'on ne prend même plus tellement de penser à tout le reste.
Par différentes thématiques ils aborde les aspects de cet art qui lui semblent essentiels et les revalorisent dans leur contexte.
C'est une oeuvre vraiment intéressante à lire même si elle est un peu compliquée par ce qu'il explique est concret pour lui mais un peu nouveau pour le lecteur et le vocabulaire utilisé rend cela un peu difficile il faut l'avouer.
Si vous désirez acquérir une connaissance théâtrale assez large, vous informer, découvrir, il est évident que je vous le conseil, après vous êtes avertis qu'il n'est pas hyper facil à lire. Pour être complètement honnête avec vous, ça m'a pris beaucoup de temps à le lire parce que je voulais être sure de comprendre.
Bon j'espère que ma chronique n'a pas été trop confuse.

Citations:

"Je tombe.
Je tombe mais je n'ai pas peur.
Je rends ma peur dans le bruit de la rage, dans un solennel barrissement."
"Jamais, quand c'est la vie elle-même qui s'en va, on n'a autant parlé de civilisation et de culture. Et il y a un étrange parallélisme entre cet effondrement généralisé de la vie qui est à la base de la démoralisation actuelle et le souci d'une culture qui n'a jamais coïncidé avec la vie, et qui est faite pour régenter la vie. Avant d'en revenir à la culture, je considère que le monde a faim, et qu'il ne se soucie pas de la culture ; et que c'est artificiellement que l'on veut ramener vers la culture des pensées qui ne sont tournées que vers la faim. Le plus urgent ne me paraît pas tant de défendre une culture dont l’existence n’a jamais sauvé un homme du souci de mieux vivre et d’avoir faim, que d’extraire de ce que l’on appelle la culture, des idées dont la force vivante est identique à celle de la faim."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire