4 mars 2016

~Pamphlet Contre Un Vampire~




Titre: Pamphlet contre un vampire 
Auteur: Sophie Jomain 
Nombre de tome: 1 (possibilité de suite mais aucune date n'est prévue pour le moment) 
Date de parution: Décembre 2011
Edition: Rebelle Edition 




Résumé:

S’il y a bien un truc qui m’agace, ce sont les romans à l’eau de rose sauce vampire. Mais qu’ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d’opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n’existent pas. Comment ça, « et s’ils existent ? » ? Eh bien, s’ils existent, je vais m’occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire – un garçon aussi mignon qu’effrayant – décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter…

Avis personnel: 

Cela faisait un bon moment que je n'avais pas lu d'histoire de vampire, et je dois avouer que j'avais peur de me retrouver avec une histoire à l'eau de rose du style Twilight (je n'ai rien contre cette saga, je l’apprécie beaucoup d'ailleurs). J'ai vraiment été surprise par ce livre, il était à des années lumière de ce à quoi je m'attendais. 

Tout d'abord laissez moi vous expliquer ce qu'est un pamphlet, histoire qu'on soit tous au point avec le départ de cette histoire :
Un pamphlet est un écrit plus ou moins court, la plupart du temps satirique, visant la critique et la calomnie pour défendre la cause qu'il défend. (Merci google pour cette définition !) 

Vous pouvez facilement deviner dans quelle mouise l'héroïne s'est mise ! J'aime beaucoup comment l'auteur réussit à faire un personnage qui porte une vraie aversion pour ces créatures dites "imaginaires". Même quand elle commence à avoir des doutes, à avoir des preuves de leurs existences elle ne veut tout simplement pas y croire. Et quand elle a enfin la preuve par a + b qu'ils existent ça ne change en rien ce dégoût qu'elle leur porte. Mais malgré tout elle cherche quand même à en savoir plus sur leurs conditions et leur coutumes. Ça l'intrigue plus que de raison. 

Je ne pourrais vous dire combien de fois je me suis retrouvée à devoir contrôler un fou rire. L'humour que l'auteur a mit dans cette oeuvre est vraiment excellent, après c'est peut être moi qui est bien réceptive à ce dernier. Mais quand il est 2h du matin, que tout le monde dort à la maison et que d'un coup je lis un commentaire bien poilant je vous promets que c'est dur, très dur de ne pas pouvoir exprimer son hilarité. 

Bon je pense que dire que la plume de Sophie est loin d'être mauvaise n'est pas spécialement à préciser étant donné que je n'ai pas pu m'arrêter de lire tant que je n'avais pas fini le livre. C'était plus fort que moi, l'histoire nous harponne dès le début sans qu'on puisse espérer la quitter quelques heures pour pouvoir se reposer. I.M.P.O.S.S.I.B.L.E. La fluidité de l'histoire est telle qu'à chaque instant on se doit de connaître la suite. 

Elle a réussi à créer des personnages auxquels on s'attache malgré nous, au point d'avoir envie de rentrer dans l'histoire afin d'avoir une petite conversation avec certains pour leur dire notre façon de penser. Un dénouement qui n'est pas prévisible, vraiment, en règle générale je réussis à deviner qui est le "coupable" mais là pour une fois je me suis retrouvée à coté de la plaque. Il y a aussi des petits détails qui laissent vraiment perplexe pour la suite des événements, qui nous font penser certaines choses par rapport aux personnages (c'est difficile d'expliquer ça sans faire de spoil). J'ai vraiment hâte de lire la suite pour savoir si mes déductions sont fondées ou si, une fois de plus, j'ai faux sur toute la ligne. 


Extraits:


" *extrait du pamphlet*

* Son régime alimentaire

Le vampire boit du sang humain, il en raffole. Normal, ne sommes-nous pas des créatures délicieuses? Pouah! C'est absolument écœurant! Je ne comprends pas pourquoi les filles sont si excitées à l'idée qu'un vampire se gave de globules rouges. Elles sont même plus que paradoxales! Au lycée par exemple, elles se plaignent du boudin servi à la cantine, elles veulent même pas le toucher (remarquez, je comprends). Mais le boudin, jusqu'à preuve du contraire, c'est du sang, non? De cochon, mais du sang quand même. Et bien, le vampire se nourrit de boudin liquide. "


"Je déteste cette façon qu'on a de nous réduire à de parfaites imbéciles. C'est vrai, quoi. Tout ne se passe pas au-dessous de la ceinture, diantre ! Nous avons un cerveau, nous sommes intelligentes, nous n'allons pas croire que la vie se résume à trouver le grand amour. Et si tel était le cas, le vampire ne serait sûrement pas la solution. Il y a des tas de garçons autour de nous qui accepteront de vieillir à nos côtés et éviteront ainsi de nous refiler des complexes avec leur jeunesse éternelle. Et puis, pour qui se prend-il ce vampire ? Il s'attribue tous les plus beaux qualificatifs : élégant, gracieux, galant, ténébreux, séduisant, romantique... Il cultive la prétention, ouais ! Et vous, pauvres innocentes, vous tombez droit dans le panneau. Je vous plains." 

(ce sont les seuls extraits que je peux mettre, les autres risquent de vous spoiler un peu trop l'histoire) 

2 commentaires:

  1. Yo ! J'avais pas dans l'idée de le lire mais tu m'as donnée envie. Chouette chronique ! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey ! Merci ma belle ! <3
      Tu m'en diras des nouvelles si tu le lis surtout ! :D

      Supprimer