16 avr. 2016

~ La Fondation Deus : Le Veilleur ~



Titre: Le Veilleur 
Auteur: P.-A. Francioso 
Nombre de pages: 295 
Date de parution: novembre 2009 
Édition: Airvey Éditions 



Résumé: 

"Des adolescents qui ne se connaissent pas, se réveillent ensemble dans une étrange propriété. Leurs ravisseurs leur apprendront bientôt qu’ils sont là pour développer leurs pouvoirs de mutants au sein de cette école qu’ils nomment la Fondation Deus.
Ce livre suit le parcours d'un jeune garçon sans histoire, Éloi Parinaud, et sa lutte pour survivre dans un milieu qui lui semblera à la fois hostile et familier. Peu à peu il va s'intégrer à la Fondation, mais de sombre secrets vont s'offrir à lui, mettant en danger sa propre vie. Parviendra-t-il à percer tous les mystères de cette école si particulière ?" 



Avis personnel: 

Ce livre n'a pas eu de chance avec moi, il est arrivé au mauvais moment. Je n'étais plus inspirée pour lire, et j'en avais un peu perdu l'envie je dois dire. Puis je me suis dis que j'allais me forcer un petit peu pour voir si la machine allait se remettre en marche. Au début j'ai eu un peu de mal à accrocher, je ne sais pas si c'est le rappel aux X-men qui a fait que je n'arrivais pas à entrer dans l'histoire mais au bout de deux/trois chapitres j'ai été incapable de m'arrêter ! 

L'histoire peut paraître familière c'est vrai, mais pas tant que ça finalement. Les personnages et l'environnement restent bien différent des autres récits dans le même genre. Dès le début je me suis attaché à Éloi, bon à certains moments j'avais envie de le secouer un petit peu pour essayer de le booster mais finalement non il est très bien comme il est. L'accompagner dans son évolution tout au long de l'histoire nous permet, je trouve, de pouvoir constater à quel point il change petit à petit. 

La Fondation, bon oui dès le début j'ai su qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Malgré leurs beaux discours on se doute qu'il y a anguille sous roche, sinon ce n'est pas drôle. Et entre nous, je me suis totalement trompée sur le potentiel "ami" que pourrait avoir Éloi dans le corps enseignant. Pour être à coté de la plaque, là j'y étais mais bien comme il faut ! Et je pense que c'est l'un des détails qui m'a fait autant apprécier ce livre. Il m'était un peu difficile d'anticiper les choses, ce qui va se passer. Pour le coup je ne pouvais pas demander mieux, je trouve lassant quand on arrive à deviner la suite des éventements. 

L'écriture de l'auteur est vraiment agréable, au point qu'une fois rentré dans l'histoire on ne voit pas les pages défiler. Je me suis retrouvée à 2h du matin à me dire "Mon dieu j'ai lu tout ça !" alors que de base je ne voulais lire que quelques pages pour m'avancer dans la lecture, au final j'ai dévoré la moitié du livre. 

Le seul point négatif (qui n'en est pas vraiment un pour moi) est la fin de ce livre, non pas qu'elle soit nulle ou autre. Seulement je me suis retrouvée à me poser pleins de questions avec un petit goût de trop peu ! C'est horrible de ne pas pouvoir savoir ce qui se passe après, et c'est surement pour cette raison que j'ai vraiment envie de lire la suite pour savoir si j'aurais des réponses à ces questions parce que c'est vraiment frustrant. 

Je conseille ce livre à tout le monde, si l'univers fantastique vous plaît alors ce livre là sera sûrement à votre goût. 



Extrait: 

Voici un extrait des pensées d'Éloi, le premier jour que vous pouvez retrouver sur le site de l'auteur : http://fondationdeus-leblog.skyrock.com/ 


« Je comprends rien, je comprends vraiment pas ce qui a pu m'arriver. Et dire que ce matin encore - enfin, je crois bien que c'était ce matin - j'étais avec mes parents, avec ma famille. Est-ce qu'ils sont couchés, en ce moment, eux aussi ? Non, je connais maman, elle doit se faire trop de souci. Elle doit être en train de me chercher partout, elle a dû appeler la police. J'espère qu'ils me retrouveront vite...   
   En tout cas, ça m'a quand même un peu rassuré de voir que j'étais pas tout seul, et que les autres n'avaient pas l'air d'en savoir plus que moi. On est tous dans le même bateau. Et dire que ce garçon, Vulcain, était déjà en train d'essayer de s'enfuir... Il a raté, mais ça ne l'a pas découragé. J'espère qu'il est sympa et qu'on va bien s'entendre. Et, s'il trouve un moyen de partir d'ici, j'espère qu'il me le dira, pour que je puisse m'échapper moi aussi.
  Ça m'a fait bizarre, de revoir celui qui nous a enlevés, et de voir qu'il ne me reconnaissait pas. Peut-être qu'il a vraiment perdu la mémoire, ou peut-être qu'il jouait la comédie.
  Je me demande si on a réellement des pouvoirs, comme leur chef nous a dit. N'empêche, quand il a fait sortir des éclairs de sa main, j'aurais juré que c'était vrai ; si c'était un tour de magie, c'était vraiment bien fait...

   Pourvu qu'ils ne nous fassent pas de mal. »  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire