23 juil. 2016

En finir avec Eddy Bellegueule



Titre original: En finir avec Eddy Bellegueule
Auteur: Edouard Louis
Date de parutionMai 2015
Edition: Points

6€90


Synopsis:

"Élevé dans une famille ouvrière de Picardie, Eddy ne ressemble pas aux autres enfants. Sa manière de se tenir, son élocution, sa délicatesse lui valent de nombreuses humiliations et injures, tant par ses camarades de classe que par son père alcoolique et sa mère revêche. Lui-même finit par s’interroger sur cette homosexualité dont on le taxe avant même qu’il éprouve le moindre désir. Mais la véritable persécution ne vient-elle pas du conditionnement social ? Il parviendra à s’arracher à cette chape écrasante, qui donne au récit une allure zolienne, et à imposer sa personnalité en poursuivant des études de théâtre à Amiens, loin de l’enfer familial et villageois qu’il a connu."

Avis personnel:

Avant de lire ce livre je considérais cette oeuvre comme l'un des classiques contemporains, c'est ce qui a motivé ma lecture.
Ce bouquin est d'une dureté et d'une réalité vraiment surprenante et assez...bousculante.
Ce n'est pas une lecture facile, j'ai du faire de multiples pauses dans ma lecture alors que ce livre est court.
Il parle de l'homosexualité, certes, mais pas que, de l'acceptation de soi et des classes sociales, de la dureté du quotidien des travailleurs . Ce livre est dérangeant, perturbant...Je ne saurais le qualifier autrement.
C'est important à mes yeux de lire des livres comme celui ci, qui dénoncent si réellement des problèmes sociaux.
Cette oeuvre est en 2 étapes, une au passé et une au présent.
Ce qui m'a le plus frappé je crois c'est que quand on lis ce livre on se dit "aaaaah les mentalités d'avant c'était quelque chose!" mais quelle baffe quand on s’aperçoit que la periode durant laquelle se déroule le livre n'est autre que les années 90 ! 
Il n'y a pas d'histoire à proprement parler si ce n'est celle d'un jeune garçon pas accepté à cause de son orientation sexuelle. On suit cet enfant dans sa scolarité et les chapitres sont en fait différents "axes" par exemple à un moment il parle de sa famille ou de l'école ou encore d'un souvenir.
Alors oui il me semble que c'est un livre qu'il faut avoir lu ne serait-ce que pour prendre conscience parce qu'on croit savoir la situation de chacun dans notre société et on croit quelle évolue mais pas tellement en fait. Donc oui je vous le recommande,après c'est un livre assez "trash" et ne pense pas que cela plaise à tout le monde. L'auteur ne passe pas par quatre chemins pour exprimer ce qu'il veut dire, il raconte les événements comme ils sont, sans détours. C'est à la fois appréciable et déroutant .

Citations:

"La souffrance est totalitaire: tout ce qui n'entre pas dans son système, elle le fait disparaitre."
"On ne cesse de jouer des rôles mais il y a bien une vérité des masques".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire