31 août 2016

~ Fondation Deus : Sans Limite (1ère Partie) ~






Titre: Fondation Deus: Sans Limite (1ère partie) // TOME 2
Auteur: P-A Francioso 
Nombre de page: 334
Édition: Airvey Éditions 

C'est le tome 2 de "Le veilleur" que je vous avais fait découvrir ici

Résumé: 

"Douze années ont passé. Muray, jeune garçon de treize ans, se retrouve prisonnier de la Fondation Deus. Qui croire, qui écouter, lorsque l’on n’a plus de repères, plus de famille, et que l’on découvre une part de nous-même jusque-là inconnue ? De nouveaux élèves, de nouveaux professeurs, et quelques anciens… les visages ont changé, mais les règles sont toujours les mêmes… La Fondation est prête à vous accueillir une deuxième fois. Et vous, êtes-vous prêts à y retourner? Venez ouvrir d’autres portes ; entrez, entrez dans le royaume des mutants…" 

Avis personnel: 

Tout d'abord je m'excuse auprès de l'auteur pour avoir mit autant de temps pour lire et chroniquer ce livre. Je l'ai depuis quelques semaines déjà et je n'ai pas pu me mettre à le lire avant. 

Je ne peux vous dire à quel point j'ai été contente de me replonger dans cette histoire, le premier tome, "Le Veilleur", m'a énormément plu. Je dois avouer que celui la a dépassé toutes mes espérances, il m'a littéralement harponné sans me laisser une chance d'en sortir. Je ne pourrais pas vous expliquer pourquoi j'ai préféré ce tome, c'est surement parce qu'on a le droit à un point de vu en plus. On se place du coté des jeunes mutants mais aussi des professeurs de la fondations, et je trouve que ça les rend un peu plus "humains". Dans le tome 1 on ne voit l'histoire que du point de vue d'Éloi, ce qui donne une certaine froideur aux adultes. Même si on ne découvre pas tout sur eux ou la Fondation, je dois dire que je me suis un peu attachée à eux, surtout à Erago. Et grâce à ça j'ai "vu" la Fondation sous un angle un peu moins méfiant. Je ne sais pas pourquoi mais depuis le début, j'imagine le professeur Serber comme le professeur Rogue dans Harry Potter. Je trouve ça assez drôle d’ailleurs puisque les deux univers sont totalement différents. 

Il y a souvent des livres qui sont assez prévisibles, peu importe le genre, mais là ce n'est pas le cas. On se laisse facilement porter par l'histoire et le déroulement des événements. J'ai été aussi étonnée que les personnages quand ils faisaient des découvertes. Je pense que c'est pour ça que j'ai été aussi captivée par l'histoire. Par contre la fin de ce tome m'a indignée, ce n'est pas une fin triste ou encore à forte émotion (quoi que...). Non non, le plus sadique est que l'auteur vous coupe juste dans un rebondissement. Monsieur Francioso, si vous lisez ma chronique sachez que je respecte énormément votre travail mais vous ne pouvez pas imaginer à quel point j'ai pesté contre vous à la fin ma lecture ! Ça a été une frustration intense, ce n'est pas juste... Bien sur c'est a prendre avec humour ! Je n'ai pas réellement trouvé de points négatifs, pourtant la perfection n'existe pas, mais là pour le coup non j'ai adoré ma lecture du premier au dernier mot. 

Sinon, une fois encore je n'ai rien à dire sur la plume de l'auteur. On a l'impression qu'elle a été choisit avec soin, c'est ce qui aide à se "mettre dans l'histoire". Je ne saurais expliquer pourquoi, mais je trouve qu'elle est parfaite pour ce récit là. 

Je conseille ce livre à ceux qui ont lu le premier ! (oui j'essaie d'être drôle). Je pense que cette histoire peu plaire aux personnes qui aiment le Fantastique. Elle convient autant pour les ados que pour les adultes. Laissez vous tenter ! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire