29 déc. 2016

Réparer les vivants







Bonjour, à quelques jours de Noël je viens vous parler d'un livre qui n'est pas vraiment dans le thème de la féerie hivernale, il s'agit de Réparer les vivants de Maylis de Kerangal comme vous avez pu le voir dans le titre. Il y a peu j'ai aussi pu voir une adaptation théâtrale alors je vais vous en parler vite fait, un film est sortit il y a peu mais je ne suis pas allé le voir... Passons à la chronique:

Titre: Réparer les vivants
Auteure: Maylis de Kerangal
Date: 13/05/2015
Folio
304 pages


SYNOPSIS:

Tout commence au petit jour dans une mer déchaînée avec trois jeunes surfeurs. Quelques heures plus tard, sur le chemin du retour, c’est l’accident. Désormais suspendue aux machines dans un hôpital du Havre, la vie de Simon n’est plus qu’un leurre. Au même moment, à Paris, une femme attend la greffe providentielle qui pourra prolonger sa vie…

AVIS PERSO:

Je ne suis pas une grande fan du style de Maylis de Kerangal. Voilà c'est dit, c'est lancé, pas de retour en arrière. C'est une auteur qui écrit beaucoup par images et bien que j'avoue aimer les métaphores, ce livre et cette écriture en sont surchargés et ça cause ma perte. De cette auteure j'ai déjà lu "Corniche Kennedy" et c'était plus allégé mais je n'ai pas plus apprécié. Toutefois, pour ce qui est de l'histoire en elle même, il se passe très peu d’événements, un en fait et tout tourne autour.
C'est un pari osé que de parler du don d'organes dans un livres fictif et le pari est bien relevé puisque ce que Maylis de Kerengal à réussi à faire c'est de ne pas rendre l'histoire d'un tragique déchirant. Ce sont des faits, des problèmes, des questions, penser à d'autre alors que la tristesse est foudroyante.
Après, une fois de plus, je n'ai pas trouvé le livre captivant, je n'ai pas éprouvé le besoin de le finir ou la volonté de le lire éternellement, c'est un livre que je suis contente d'avoir lu car il renseigne déjà sur la transplantation mais aussi sur tout le contexte extérieur, sur les patients en attente de greffe (pas de description larmoyante qui inspire de la pitié et ça on ♥), la famille du mort qui doit réagir vite, enfin c'est tout un contexte qu'on n'a pas forcément l'habitude de voir/lire et c'est intéressant de ce point de vue la.
Mais je ne peux pas vraiment vous dire que j'ai aimé ce livre au delà des qualités citées.


EXTRAITS:

"Car ce corps que la vie a éclaté retrouve son unité sous la main qui le lave, dans le souffle de la voix qui chante; ce corps qui a subi quelque chose hors du commun rallie maintenant la mort commune, la compagnie des hommes. Il devient un sujet de louanges, on l'embellit."

"Elle observe le visage de Virgilio, se demande ce que cela signifie pour lui d'intervenir sur un mort, ce qu'il éprouve et à quoi il pense, l'espace tangue soudain autour d'elle, comme si la séparation entre les vivants et les morts n'existait plus ici."

"Il n’y a pas de donneur dans cette opération, personne n’a eu l’intention de faire un don, et de même il n’y a pas de donataire, puisqu’elle n’est pas en mesure de refuser l’organe, elle doit le recevoir si elle veut survivre, alors quoi, qu’est-ce que c’est ? La remise en circulation d’un organe qui pouvait faire encore usage, assurer son boulot de pompe ?"

"Nul besoin de temples, nul besoin de philosophies compliquées. Notre cerveau et notre cœur sont nos temples."



PETIT PLUS

PIÈCE DE THÉÂTRE:


Ceci n'est en rien une critique théâtrale.

"Emmanuel Noblet a fait du livre coup de poing de Maylis de Kerangal, un spectacle coup de cœur du festival off d'Avignon 2015. Réparer les vivants de Maylis de Kerangal est paru aux éditions Verticales en 2014."

J'ai vu cette pièce fin 2016 juste après avoir terminé le livre, c'est un pari osé qu' tenté Emmanuel d'assumer à lui seul tous les personnages de la pièce/livre. Et c'est assez réussi mais pour moi il manquait quelque chose, c'était un peu trop simpliste un peu trop vide. Bien sûr ça a du demander un gros travail autant au niveau des personnages pour arriver à rendre visible les différents rôles et dans la mise en scène, lumière, voix,musiques. Dit comme ça on dirait que c'est plein d'éléments mais tout en un c'était creux. Il faut dire que n'ayant pas adoré le livre je partais avec un pré-avis négatif donc ça n'a pas aidé.
Toutefois c'est un show assez intéressant et Emmanuel Noblet arrive vraiment à avoir une présence scénique intéressante. 





Voilà chers amis lecteurs, c'est tout pour cette chronique. J'espère que vous avez aimé.
Je vous souhaite de très bonnes lectures ♥ M

Aucun commentaire:

Publier un commentaire