4 févr. 2017

Le Spectateur




Titre: Le Spectateur
Auteure: Virginie Vanos
Date de parution: 23/04/2015
Editions: Edilivre
148 pages
1euro99 e-book et 15euros papier



Synopsis:
 Axel, un jeune psychiatre un peu snob et fort solitaire, se retrouve confronté à Alexandra, une reporter aussi mystérieuse qu'ambiguë. Tour à tour agacé, désarçonné, intrigué par la jeune femme, il finira par en tomber violemment amoureux, jusqu'à l'obsession, jusqu'à la folie...


Avis:

Avant tout je vous présente mes excuses les plus sincères pour cette semaine ou je n'ai pas trouvé le temps d'écrire ni de poster.

Virginie Vanos nous offre le fragment d'une vie. Celle d'Axel. Tout semble aller pour lui et au fur et à mesure on le voit se "désintégrer". Ce qui est principalement intéressant avec ce roman c'est qu'il n'y a pas de réel événement à proprement parler, il ne se passe rien de vraiment énorme et pourtant on voit que petit à petit tout se complique et émergent des troubles qui vont habiter le personnage et ce crescendo est super délicat et bien amené. Toutefois quelques points m'ont déçu, j'ai vu l'histoire venir de loin et n'ai donc pas été assez surprise ( bien que paradoxalement je ne pense pas que le but de l'histoire soit de nous surprendre), de même j'ai trouvé certains passages trop développés ( par exemple le passage à la folie d'Axel) et d'autres pas assez. Tout est très centré sur Axel et on ne voit donc pas beaucoup d'éléments extérieurs.
Mais ce livre m'a plu pour diverses raisons. Comme dit précédemment j'ai vraiment bien aimé le fait que l'histoire coule, qu'à part la rencontre avec Alexandra aucun autre gros événement ne vienne surcharger l'histoire. Je trouve que de nos jour on voit beaucoup de romans ou les héros accumulent les problèmes et au bout d'un moment ça devient assez lourd de voir un personnage affublé de tous les malheurs du monde alors qu'un serait déjà bien suffisant. J'ai aussi aimé la bande d'amis, ils ont l'air vraiment soudés et ça fait plaisir à lire.
L'écriture est vraiment agréable, Virginie Vanos développe bien les sentiments et les exprime très justement.
Venons en à la fin car vous n'êtes pas sans savoir que j'ai très souvent des problèmes avec les fins. Et bien j'ai encore eu du mal. La fin de ce roman m'a laissé perplexe. D'un côté je comprends pourquoi l'auteur à choisi cela, de l'autre j'aurais aimé qu'il en soit autrement. C'est difficile les fins parce que c'est souvent comme ça, c'est le dernier gout que le livre vous laisse en bouche, et c'est donc sur une sensation de partage que j'ai terminé ma lecture. Toutefois j'avoue que j'ai été surprise par cette fin!
C'est un livre court et très facile à lire.
Point couverture: je n'ai découvert cette couverture qu'en écrivant ma chronique et je l'aime bien, les couleurs sont vraiment bien choisies et reflètent l'environnement médical, l'effet flou met en avant la perte d'Axel dans ce qu'il n'est et ce qu'il n'est pas. C'est un choix de couverture très judicieux qui en dit long sur l'histoire.


Je vous souhaite d'excellentes lectures et à très vite j'espère ♥

Aucun commentaire:

Publier un commentaire