10 août 2017

INHUMANITAS




Inhumanitas

Auteure: Marie-Béatrice LEDENT
Editions: Auto-Edité
Date de Parution: 03/2017
220 pages environ (dépend du format et de l'appli de lecture)
disponible en ebook et livre papier


Synopsis:


"Henry, un petit garçon de sept ans, est très gravement malade. Pour donner à son fils une chance de vivre, l'Agent Fédéral Eric Daniels va devoir changer l’inacceptable. Si la Loi se dresse déjà en travers de sa route, c’est sans compter sur un étrange secret qui refait surface en même temps qu’un nom : Blake Nelson. Doit-on obéir aveuglément aux règles ? Faut-il laisser la Justice exécuter sa sentence tout en sachant qu’elle condamnera à mort un petit garçon ? Jusqu'où peut-on aller quand la vie de son enfant est en jeu ? Cette histoire invite à une profonde réflexion sur le droit à la vie et les libertés individuelles."



Avis:

Il y a pas mal de choses à dire sur ce roman.
Tout d'abord merci à l'auteure qui m'a permis une nouvelle fois de lire une de ses oeuvres, car oui j'en ai déjà lu une rappelez vous : La douleur du Silence.
J'avais été mitigée sur ce roman mais mon avis était plus positif que négatif.
C'est donc avec enthousiasme que je me suis lancée dans Inhumanitas !
Dans ce roman, le thème est annoncé d'entrée et il va suivre tout le roman, il n'y a donc pas de grande surprise, mais subsiste une question, un mystère, une attente.
Si on entre dans le roman dès le début, alors on reste jusqu'à la fin parce que c'est assez prenant !
On a envie de donner une chance au meurtrier, une chance au petit Henry de vivre. Tout repose sur un espoir et une envie de pardonner.
Parlons un peu des parents et particulièrement d'Eric, ce père prêt a enfreindre toutes les règles pour sauver son enfant. Il soulève plusieurs questionnements importants: Jusqu’où aller pour sauver une vie? Enfreindre des règles pour le bien est-ce légitime? Et encore beaucoup d'autres qui font de ce roman un ouvrage aussi psychologique que mystérieux.
Le problème que j'ai eu fut que certaines choses me paraissent un peu irréelles, surtout la fin , elle me semble sortie de nulle part mais ce n'est pas une grande critique c'est que j'ai envie d'y croire mais les limites du réelle qui contraignent. 
Malgré ce petit couac si nous pouvons appeler cela comme ça, j'ai beaucoup apprécié la tournure psychologique et le suspens qui pèse sur le roman du début à la fin.
C'est un roman qui a la faculté de faire réfléchir et je trouve que c'est une grande qualité de savoir susciter cela chez le lecteur.

Je vous souhaite d'excellentes lectures,
à très vite (j'espère)
Mary♥


Aucun commentaire:

Publier un commentaire