17 août 2017

Le Temps Est Assassin







LE TEMPS EST ASSASSIN

Auteur: Michel Bussi
Editions: Presse de la cité
Date de parution: Mai 2016
400 Pages
21e50


Synopsis:

Eté 1989
La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne. 
Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite... et bascule dans le vide. 
Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux. 
Eté 2016
Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l'accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé. 
A l'endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre. 
Une lettre signée de sa mère. 
Vivante ?


Avis:

Alors, vous avez l'eau à la bouche ? :)
Moi en tous cas je l'ai eue.
Je dois vous raconter une petite anecdote, c'est plus vivant et joviale !
Ma grand mère était en train de lire ce livre, au bord de la piscine du camping. N'ayant plus de livres à lires, je vais à l'accueil en chercher un ( ET OUI sachez le, il y a souvent des livres à disposition dans les réceptions des campings, vous pouvez échanger un livre contre un autre). Et la parmis les autres, je repère Le Temps est Assassin. Alors je lis le résumé, les premières pages en vitesse et hop je l'embarque. Ce qui est drôle c'est que dans ce livre il est question d'un camping. L'atmosphère était donc vraiment au rendez-vous et ça a donné à ma lecture un soupçon d'excitation en plus.
Bon bref, j'espère ne pas vous avoir trop ennuyé avec cette anecdote, elle fait juste partie de ma lecture et j'avais envie de vous partager cela !
Mais voilà Michel, Michel Michel...(ne prenez pas cette familiarité pour du mépris!) j'ai été déçue ! et au lieu de profiter de cette lecture pendant mon début de vacances, je l'ai laissée de côté!
Alors je l'ai recommencé il y a deux jours et l'ai terminé assez rapidement cette fois çi.
Je me suis beaucoup ennuyée...à vrai dire j'avais l'impression que l'auteur brodait des tonnes de mots pour atteindre un nombre de pages et que le contenu était assez...Bof...
Ecrire une chronique négative sur cet auteur me chagrine un peu parce que j'avais beaucoup aimé la première lecture de lui que j'avais faite : Ne lâche pas ma main.
Je trouve toutefois que Michel Bussi joue bien avec le suspens, il sait l'amener et garder le mystère jusqu'à la fin!
Mais en fait, dans ce livre, j'ai eu l'impression qu'on me répétait sans cesse la même chose, et ça m'a un peu agacée alors j'avoue avoir pas mal lu en diagonale, parce que je voulais quand même savoir la fin.

C'est là toute la complexité de mon avis sur le livre, d'une part j'ai adoré le suspens ça nous tient bien en haleine mais d'un autre côté ce fut une lecture longue.

Toutefois comme dit précédemment j'apprécie beaucoup cet auteur et j'espère avoir à l'avenir l'occasion de lire d'autres de ses livres.


Extrait:

"Tout ce que je sais, c’est que je suis heureuse, qu’il ne manque personne autour de moi, que tout le monde est là, comme si en cinquante ans rien n’avait changé, comme si personne n’était mort, comme si au bout du compte, le temps qui passe, peut-être qu’il est innocent, peut-être que l’on se trompe en le traitant d’assassin."


"Elle l'avait regardé comme un con, comme un curé qui parle de paradis. Il avait raison pourtant. Même les pires souvenirs finissent par s'oublier, si on en empile d'autres par-dessus, beaucoup d'autres. Même ceux qui vous ont cisaillé le cœur, ceux qui vous ont rayé le cerveau, même les plus intimes. Surtout les plus intimes.
Parce que de ceux-là, les autres s'en foutent."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire